Quels sont les miracles du tombeau de St Léonard ?

Publié le : 08 novembre 20214 mins de lecture

Vous pouvez voir à Andouillé-Neuville de nombreux votifs érigés à la mémoire de Saint-Léonard en suivant la route de Sens, située dans le bois de Borne. Ils sont composés d’ex-votos particuliers (peluches, cartes postales, boîtes …) et plusieurs gerbes de fleurs. Vous pouvez y trouver des visiteurs et pèlerins qui rendent hommage à ce saint afin d’implorer la guérison des malades ou une réussite à des examens.

Quelle est l’histoire de cette fameuse tombe ?

L’histoire de cet homme intrigue la curiosité de certaines personnes. C’était un brigand très connu à l’époque et sa méchanceté fut légendaire. Quand il pouvait le faire, il déposait quelques pierres sur les routes et contre quoi les attelages butèrent allègrement. Puis, il suffisait au chenapan de mieux dévaliser leurs biens, leurs marchands et d’autres richesses de nobles. Tout s’est passé dans le bois de Borne, il avait mangé une pomme amère. Ce n’était pas si extraordinaire comme certains le pensent. Mais en revenant au même endroit, il a été surpris de goûter une autre pomme, placée dans les feuillages d’un chêne par ses soins. Étonnamment, c’était très bon à croquer. En voyant ce miracle, il décida alors de devenir sage.

Comment s’est-il converti face à la situation ?

Il a ensuite voulu secourir un charretier qui ignorait sa métamorphose, il a alors pris peur, puis le tua en l’enterrant dans la lande. Puis, des bruits ont couru que Léonard était décédé en odeur de sainteté et a fait des miracles. Il fallait tourner 3 fois autour de la tombe pour y arriver. Certains montent sur une pierre à côté pour juste recevoir quelques bonnes ondes, avait raconté une femme de 50 ans, qui entretient bénévolement chaque semaine le lieu de recueillement. Arroser toutes les fleurs et retirer les plus fanées, tout ranger et déposer les vêtements et les courriers dans de grandes boîtes, trier des grigris, elle était là pour prendre soin du tombeau. Certains déposent même des tracts politiques durant les élections, avec des grilles de loto et des jeux de grattage…

Une histoire qui reste gravée dans le cœur de tous

La légende de saint Lénard ou Léonard, personnage qui est non reconnu par l’Église, remonte notamment à la période médiévale. Actuellement, une chapelle qui existait depuis 1580 a été détruite sur la commune de Gahard, dans le Bois de Borne. Le tombeau actuel, bâti en 1867 même s’il y a le clergé de la paroisse, est composé d’une croix gravée. Au 19e siècle, il a donné lieu à un pèlerinage le Vendredi saint dont les bénéfices aidaient à faire l’achat de pains pour les pauvres de la commune. Ce site s’est alors enrichi au 20e siècle d’un groupe d’ex-voto qui forme un parcours tout autour de la croix et qui témoigne d’une populaire dévotion encore vivace et fervente en particulier.

Plan du site