Les fontaines de Bretagne, des eaux aux vertus miraculeux

Publié le : 08 novembre 20213 mins de lecture

Riche d’une architecture souvent extraordinaire, les fontaines sont encore vénérées en Bretagne. Elle en est décorée de milliers de fontaines aux pouvoirs thérapeutiques, magiques et extraordinaires. Les visiteurs peuvent profiter de choses surnaturelles, légendaires et spirituelles. Ces fontaines sont partout et beaucoup d’entre eux sont célèbres pour leurs attributs miraculeux.

Des croyances d’un passé lointain

De leurs temps, les Celtes prêtaient des vertus magiques à l’eau qui jaillissait de la terre. A l’époque de l’évangélisation de la Bretagne, entre le 5e et le 7e siècle, plusieurs sources sacrées sont devenues des sources de dévotion, associées aux saints locaux. Problèmes de vision, des enfants ayant des problèmes de motricité, mais aussi prédictions de dates de mariage ou de météo, ou encore soins du bétail, les pouvoirs attribués à ces eaux magiques sont nombreuses. Les rhumatismaux, par exemple, s’allongeaient dans des sarcophages de pierre près de la fontaine Saint Goulven. Notre Dame du Folgoët, qui tire son origine de la basilique, est l’un des rares « médecins généralistes » censés pouvoir soigner tous les maux.

A chaque fontaine son miracle

Il existe de nombreuses sources qui sont censées guérir toutes les maladies. Mais les Bretons ont toujours préféré consulter des spécialistes plutôt que des généralistes. Les jeunes paralysés, atteints de la traditionnelle maladie bretonne, luxation héréditaire de la hanche, ont leur eau magique. Ils vont à Gourin, Ploërmel, Dirinon. Ils sont plongés dans des eaux placées sous la protection de Philibert, Félicissime ou Divy. A Côtes-d`Armor il existe de nombreuses fontaines pour soigner les abcès, l’acné ou les coliques. La surdité a été traitée notamment à Pontivy, la cécité à Châtelaudren et à Réguiny. Plusieurs bienfaits thérapeutiques sont également prêtés à de nombreuses fontaines pour le traitement des maux de tête, des rhumatismes, de l’infertilité, des toux…

Des rites particuliers

Pour guérir dans une fontaine, certains rituels doivent être respectés. Il ne suffit pas d’éclabousser, de boire ou de se tremper dans l’eau. Pour soigner les rhumatismes, après s’être désaltéré, il est conseillé de frotter une des grosses pierres de la chapelle. Pour soigner les enfants, il est recommandé de tremper un de ses vêtements dans une fontaine, de le laisser sécher doucement puis de l’enfiler. La tradition dit que les épingles sont jetées dans l’eau afin d’accélérer la guérison. La source qui jaillit d’Edern est réputée pour apporter la fertilité. Avant de s’asperger le ventre et la poitrine de cette eau magique, les femmes doivent y plonger trois épingles.

Plan du site